les danses Basques

 

Les danses Basques sont célèbres et typiques. Et pourtant, elles proviennent toutes de l’ extérieur du Pays Basque. Certaines trouvent leur origine en France au XVIIe siècle par des Basques qui aimaient voyager . Les autres ont été importées plus tard des provinces limitrophes espagnoles. Les spécialistes du folklore ont recensé plus de 200 types de danses Basques. Ciment de l’identité basque, la danse était une tradition ancestrale utilisée de façon populaire et collective. On la retrouvait aussi au cours de diverses cérémonies rituelles . Elle est devenue aujourd’hui un élément du folklore.

Et en particulier, au Pays Basque Nord, le fandango, les sauts, la danse du verre, les mascarades, en entrant dans les mœurs, ont ainsi contribué à l’identité basque.

Les danses Basques du Labourd

Le Fandanqo vient d’ Espagne, il se danse dans le Labourd les bras en croisés en huit, en croisant et décroisant les jambes. Avec les thoniers et le ttoro, le fandango fait partie des spécialités de Saint-Jean-de-Luz.

Les  danses Basques de la Soule

Les danses caractéristiques de la Soule sont le saut et les mascarades.

Les Souletins s’ entraînent au saut dès leur plus jeune âge.

Les mascarades sont des défilés entrecoupés de danses. Chaque mascarade représente une caricature des principaux habitants du village: le seigneur, les paysans, le chaudronnier, les nomades et le célèbre » Zalmazain » à la fois cheval et cavalier.

Les danses Basques de Basse Navarre

En Basse-Navarre, les particularités chorégraphiques sont moins marquées, mais on y danse notamment la danse du verre qui se déroule autour d’un verre qu’ il s’agit de ne pas renverser.

 

Classification et renaissance des danses Basques

Selon Alain GARDINIER (dictionnaire du PAYS basque, éditions PIMIENTOS),

 Pierre « Betti » Betelu, d’Arcangues, est un de ceux qui ont œuvré pour la renaissance de ces danses redevenues très populaires. On distingue plusieurs grands groupes: les danses de sauts, que l’on pratique le plus souvent en cercle (dit «chaîne fermée »). les pas étant chantés par un« compteur». La plus connue est le mutxiko.

Au Pays Basque Sud, on préfère les danses mixtes en ronde sur une ou deux rangées comme le gizon dantza (danse d’hommes), le soka dantza (danse de la corde) ou encore l’aurresku (« première main », nom donné au premier danseur de la corde). La farandole en chaîne ouverte (en file) place hommes et femmes côte à côte en longues lignes reliées par des mouchoirs.

 

Les groupes de danse Basque traditionnelle

La confédération Euskal Dantzarien Biltzarra, présente sur les sept provinces, contribue au renouveau de la danse Basque. Par exemple, la Fédération du Pays Basque Nord regroupe 57 associations disséminées dans les trois provinces BASQUES côté Français, mais également  dans le reste de la France, et même aux États-Unis. On dénombre enfin plus de 3000 danseurs réguliers dans ces associations.