Le Pottok, cheval Basque

Ce petit cheval est installé dans les collines et montagnes du Pays Basque dont l’origine se perd, comme de nombreux éléments de l’identité Basque, dans la nuit des temps

L’origine du pottok

DSC03517-1024x768 Le pottok,cheval Basque touristes-biarritz-pays-basque pays-basque-typique  Sare Rhune
un pottok sur la Rhune

. On le dit vieux de dizaines de milliers d’années, et lointain cousin du cheval de Przewalski. Il est représenté par des dessins le dans les grottes d’lsturitz et d’Oxocelhaya, que l’on peut visiter, (voir le guide touristique). Une recherche ETHNOGRAPHIQUE sera de comprendre pourquoi le Basque et son cousin éloigné le Magyar partagent à la fois des mots de leur langue et le même type de cheval dans les plaines de la Puszta.

Le pottok  reste  un animal sauvage, pour ne pas dire rustique, avec un appareil digestif adapté aux conditions difficiles. Autrefois, les pottok broutaient en liberté puis, leurs propriétaires les considérant trop rustiques, ils les tuaient pour leur viande. On les croisa même avec des étalons plus lourds , ce qui a contribué à les rendre plus grands. D’autres les vendaient aux directions des mines de France et d’Espagne, et même en Guyane, en Allemagne et en Suisse. Leur robustesse leur permettait de vivre longtemps dans les galeries minières. Le pottok fut également très utilisé par les contrebandiers . ( et j’oublie de dire, que ce se prononce « pottiok »).

Le pottok au XX siècle

Aujourd’hui, le pottok élevé dans la plaine, plus docile et gentil que celui des montagnes de la Rhune, de l’Ursuya ou de l’Artzamendi, et il  est utilisé pour les poney-clubs. La race bénéficie de nos jours de plus en plus d’attentions.

Sa taille au garrot dépasse rarement, 1,30 mètre, sauf pour les animaux croisés pour la boucherie, près de 1,50 mètres…

En 1970, se créait à Sare  l’Association nationale du pottok. Cette association existe toujours, mais son siège est à Hélette; elle fédère une centaine d’éleveurs, et par conséquent une centaine d’étalons et 2000 juments. Les principaux éleveurs sont installés au pied de la Rhune à Sare, Ascain et Urrugne. La dernière fête a eu lieu à Sare le 29 Juillet dernier. C’est facile de le voir en liberté, prenez le petit train à crémaillère pour monter à la Rhune, vous en verrez probablement sur le trajet, de quoi le prendre en photo.

http://www.anpottoka.fr

 

 

retour à l'accueil

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.