Anglet, voisine de Biarritz

Anglet, voisine de Biarritz est située à la bordure nord de Biarritz. Avec environ 40.000 habitants en hiver, et trois fois plus en été. Et pourtant, cette ville sans vrai centre est indéfinissable. Même si chacun sait que c’est le A dans l’appellation du Boulevard du BAB. C’est aussi la ville la moins connue du BAB, coincée entre Bayonne (sous-préfecture et fêtes)  et Biarritz ( « bling -bling, golf et retraités).

Comment décrire Anglet ?

Anglet, c’est la francisation de Angelu, donc rien à voir avec les Anglais de Bayonne; plutôt le Los Angeles de cette côte….(la ville des anges).

Pour les résidents du BAB, ça se limite parfois à faire leurs courses au BAB2, unique centre commercial de l’agglomération digne de ce nom. Et pourtant  récemment concurrencé.. encore que….par Ikea et ses galeries à Ametzondo.

Anglet, la cité aux 7 clochers (paroisses) autrefois peuplée de passants et de maraîchers, a oublié de se créer un centre-ville, et une âme. Un peu basque, un peu gasconne, Angelu reste moins connue que ses deux voisines.

Anglet, voisine de Biarritz, et une petite Californie

Pour les touristes et vacanciers, c’est une petite Californie dédiée au surf, avec ses 11 plages dédiées. En effet, elle offre tous  les sports autour de l’eau aux visiteurs qui la découvrent. Elle est californienne, et même un peu anglophone… l’été autour du triptyque « sea, surf and sun ». Le reste de l’année, elle est plon-plon, entre centres commerciaux et villas parfois cossues. Et tout celà dans l’indifférence des habitants de Bayonne, la ville historique et Biarritz, entre bling-bling et retraités. Anglet, enfin, s’étend sur des routes qui ondulent entre résidences cheap et villas de seniors aisés ou des actifs CSP+.

Chiberta est le Neuilly de la région, avec les plus belles villas de la Côte basque.

Et, au lieu du Bois de Boulogne, ses résidents ont un golf, et même un golf et demi, puisque le terrain du phare est partagé avec Biarritz, une pignada de 300 ha.

Anglet des contrastes

Mais on y trouve quand même, à côté des villas surveillées par les limiers de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (l’un des plus forts ratios de toute la région), des quartiers populaires, des salles de cinéma et de spectacle. On y trouve aussi bien des établissements de thalassothérapie que des industries de pointe dans l’aéronautique. C’est la ville des contraste, avec un port de plaisance  et une partie de l’aéroport international. Ou bien, autant dire qu’on y fait du surf à deux kilomètres seulement de la patinoire de la plage de la Barre. Bref, Anglet est impossible à classer dans une seule catégorie.

 

Plaisance et thalasso

La commune, peut-être un peu honteuse, longe même l’Adour. On y trouve  le port de plaisance du Brise-Lame, dépourvu de charme. C’est un port plus parking à bateaux (380 anneaux) en pleine rénovation et agrandissement. Le complexe de Port-Chiberta proposera un plan d’eau de 6 ha communiquant avec l’Adour et pouvant accueillir de 550 à 600 bateaux. L’hébergement se développera partout également. L’ancien hippodrome parallèle à la plage des cavaliers a laissé sa place au complexe de thalasso « Atlanthal », avec deux hôtels. et la ville annonce fièrement 11 plages sur 4,5 kilomètres….

Dernière curiosité, il n’a pas encore de parking payant (contrairement à ses voisines) mais seulement des zones bleues avec disque horaire. Mais ne vous garez pas à des endroits interdits, on y verbalise aussi bien qu’ailleurs !

 

Et maintenant, que visiter d’autre ?

 

Visiter Biarritz et le Pays Basque