Une journée en pays Charnegou, à  Bidache et ses environs

 

 

Les visiteurs qui souhaitent passer une journée en pays Charnegou, peuvent aller à Bidache et ses environs.
Ce paisible village de 1300 habitants environ, est situé à 3 kilomètres de BAYONNE, 23 km de Saint-Palais, et seulement 9 km de Peyrehorade.

Bidache en pays Charnegou

Le village forme une enclave gasconne à la limite entre la Chalosse, région des Landes productrice de maïs, que du Labourd, de la Basse Navarre, voire de la Soule. Il est vrai qu’on peut parler de ce pays Charnegou, qui est la fusion des Landais et des Basques.

Il faut bien sûr rappeler que Bayonne, « capitale officielle » du Pays Basque de France, est très gasconne et  a par ailleurs 3 langues officielles, le Basque, le Français et le Gascon (par ordre alphabétique, bien sur). De plus, la puissante famille des Gramont, qui constitua ici une mini-principauté, fut, au cours des siècles, en partie Gasconne, mais  mêlée aux affaires basques.

Repères historiques

Bidache est, du XVI siècle à la Révolution, la capitale d’un Etat miniature pratiquement autonome, la principauté de Bidache. Les Gramont, d’origine navarraise réussissent en effet, à ne pas prêter allégeance au roi de France qui est maître absolu en AQUITAINE. et cela, depuis la fin de la guerre de Cent Ans et  la renonciation par Charles Quint à la Basse-Navarre. C’est d ‘ailleurs pour cette raison que les Juifs, une fois chassés d  ‘Espagne à la reconquista, sont accueillis à Bidache et s’ y établissent en toute tranquillité. Les maisons de la rue principale arborent parfois des symboles rappelant la présence Juive, de même que leur cimetière. Bidache accepte finalement de s’unir à la nouvelle nation française peu après la prise de la BASTILLE.

 

 

L’église

L’ église du XVIe siècle, qui releva de l’ Évêché de Dax, et non de celui de Bayonne, abrite le caveau des « princes souverains ».D’ ailleurs, l’ un des membres les plus connus, sur la scène internationale du XVII° siècle, fut Antoine III : la petite seigneurie fut érigée en duché et pairie pour ce maréchal de France. la forteresse médiévale domine le bourg. Par ailleurs, ses maisons aux portes cintrées rappellent la Basse-Navarre.

Le château

Le château, dont les ruines datent essentiellement du XVIe siècle, mêle les époques. Un solide donjon et divers vestiges architecturaux remontent au Moyen Age, avec des restes des 17 et 18° siècles.

Cet ensemble impressionnant a souffert du feu en 1523 (les impériaux l’incendièrent) et à nouveau pendant la Révolution. Il parait que le directeur de l’hôpital qui y habitait l’incendia pour faire disparaître les preuves de malversations. Les rumeurs locales disent aussi que les GRAMONT apportent la malédiction de voir tous leurs bâtiments détruits par le feu.
En principe, on peut le visiter de début mars à un octobre.

Tél. 05 59.56.40.76.
En été, un spectacle nocturne a lieu avec de nombreux figurants, se renseigner.

Accès à Bidache

On peut accéder à Bidache par l’autoroute de Toulouse. Il est simple , pour les touristes, de jumeler les visites de Bidache et la  Bastide Clairence, voire de pousser un peu plus loin vers l’Abbaye d’Arthouste, et celle de Sorde l’Abbaye, à la sortie de PEYREHORADE.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.