Pierre Loti

Pierre Loti raconte une partie de pelote

Classé dans : Culture | 0

 Pierre Loti nous raconte une partie de pelote, il y a plus d’ un siècle. Peu de changement dans la tradition.

 

Le moindre hameau, au Pays basque, a sa place pour le jeu de paume. Grande, soigneusement tenue, en général près de l’église et des chênes …

Début du texte sur une partie de pelote

Ils entrent dans l’ arène, les pelotaris, les six champions. Avec eux quelques autres personnages, le crieur qui va chanter les coups, les cinq juges choisis parmi des connaisseurs de villages différents pour intervenir dans les cas de litiges, et quelques autres portant des espadrilles et des pelotes de rechange. À leur poignet droit, les joueurs attachent avec des lanières une étrange chose d’ osier, qui semble un grand ongle courbe, leur allongeant de moitié l’ avant-bras: c’ est avec ce gant (fabriqué en France par un vannier unique du village d’ Ascain) qu’ il va falloir saisir, lancer et relancer la pelote, une petite balle de corde serrée et recouverte en peau de mouton, qui est dure comme une balle de bois.

Maintenant ils essaient leurs balles, choisissent les meilleures, dégourdissant par de premiers coups qui ne comptent pas, leurs bras d’athlètes, puis ils enlèvent leur veste pour aller chacun la confier à quelque spectateur de prédilection.

Les voilà tous en tenue de combat, le torse libre dans une chemise de cotonnade rose, ou bien moulé sous un léger maillot de fil…

Et la partie commence au mélancolique soir. La balle, lancée à tour de bras, se met à voler, frappe le mur à grands coups secs, puis rebondit et traverse l’ air avec la vitesse d’un boulet…

 

Le camp adverse d’abord distancé peu à peu se rattrape ; alors en présence de cette partie disputée si vaillamment, ta clameur redouble, et des bérets s’envolent, jetés en l’ air par des mains enthousiastes ..

Faut il présenter Pierre Loti ?

Pierre-Loti Pierre Loti raconte une partie de pelote culture  Pierre Loti partie de pelote

Pierre Loti

Le célèbre écrivain et marin  a passé un certain temps au Pays Basque. En particulier, il a écrit  « Ramuntcho » .

Remarque 1 : cet extrait fait partie d’ un florilège assemblé par Colette Munoz, et dont les bonnes feuilles  ont été publiées par la semaine du Pays BASQUE.

Bien évidemment, nos ancêtres écrivaient bien. Mais Google ne semble pas apprécier ce style. Et, en particulier, les phrases de plus de 20 mots  ne lui conviennent pas!

De toute façon, le texte reste inchangé. Je n’ imagine pas corriger Pierre Loti pour faire plaisir à Google !

Suivre nosou64:

Norbert, le webmaster de biarritz-guide.com. Contributeur principal de biarritz-guide.com. Marié, habite Bayonne à temps plein. Bénévole d'une association importante de Bayonne.

Articles récents de