Accueil Accueil » accueil » 97 sites culturels à visiter » Bidache et son château

Bidache et son château

Le visiteur qui  conduite sur l’autoroute entre Toulouse et Bayonne ne voit qu’une ruine du château de Bidache.  Il n ‘ imagine pas la richesse de ce petit bourg paisible et de son château.

Le bourg de Bidache

Le petit village a appartenu à la famille des Gramont , et jouissait d’indépendance jusqu’ à la Révolution Française. C ‘est d’ ailleurs  pour cette raison qu ‘il servit d’accueil aux Juifs d’ Espagne, chassés par la Reconquista.  Et, sans doute,  aux fils de famille voulant échapper à la justice de la monarchie Française . On trouvera , ici ou là, des témoignages de ce passé.

Le château de Bidache

Mais, bien évidemment, l’intérêt majeur est le château de Bidache, dont on admire toujours les ruines. .

Repères historiques

Pour Olivier Ribeton, fin connaisseur du château et conservateur  en chef du musée Basque de Bayonne, « La lecture du monument est complexe, chaque époque ajoutant sa construction à la précédente ». Il présente en effet une mosaïque des styles architecturaux,  du XIV au XVIII siècle.

Le château de Bidache est mentionné pour la première fois en 1250. En effet, les seigneurs navarrais de Gramont édifièrent ce château surplombant la Bidouze. Ils appartenaient aux douze « ricos ombres », membres de la noblesse élisant le roi de Navarre.

L’édifice présente encore une tour du XIV· siècle. Plus tard, au XVIe siècle, leurs successeurs obtinrent un statut particulier, devenant ainsi les « souverains» de Bidache. Jean Il, baron de Gramont, était au service de François 1er. Il dut combattre, en 1523, les troupes du prince d’Orange allié des Espagnols, et celles-ci incendièrent le château. Louis XIII donna le titre de ducs et de pairs du royaume aux seigneurs de Gramont.

La forteresse devenue maison de plaisance est l’œuvre du premier duc de Gramont, Antoine Antonin (1572-1644) et de son fils le maréchal Antoine III (1604-1678)

Au cours de la Révolution, en février 1796, le château devenu un hôpital, brûle. Plus tard, en 1813, les ruines, aménagées en redoute militaire, sont à nouveau dégradées par la présence du Maréchal SOULT  et des troupes napoléoniennes.

Le château accueille, au cours des siècles, de nombreux hôtes célèbres invités par les Gramont, CHARLES IX, Catherine de Médicis, Henri IX puis MAZARIN.  Et, plus tard, les révolutionnaires, le Maréchal Soult, et même Eugénie de Montijo.

le Château de BIDACHE, renseignements pratiques

Le château  est parfois illuminé au moment de spectacles son et lumière. On se renseignera à l’ Office de Tourisme.

Téléphone 05 59 56 00 28

Propriété privée, monument inscrit et classé.

Pour en savoir plus

À lire/ Olivier Ribeton, «Château de Bidache», L’Aquitaine en 101 monuments, hors-série Le Festin, 2008.

Et puis, la magnifique collection des tableaux de la famille, exposés périodiquement dans la région.