» » Agir pour l ‘environnement durable au Pays Basque

Agir pour l ‘environnement durable au Pays Basque

publié dans : articles divers, pratique | 1

Pourquoi et comment pouvons nous agir pour l ‘environnement durable au Pays Basque ? Arrêtons de faire des conférences et agissons concrètement sur le Pays Basque. Biarritz-guide propose ici 39 idées.

Pourquoi agir pour l ‘environnement durable ?

Chacun de nous est conscient des troubles générés par le changement climatique, le manque de volonté politique affiché par nos gouvernements , et certains d ‘entre eux en particulier. L ‘heure n ‘est plus aux conférences  de prise de conscience, mais aux actions concrètes. Il ne suffit pas de s’offusquer ou de geindre. Prenons notre destin en main, là où nous vivions.

Comment agir concrètement au Pays Basque?

En conséquence, Biarritz-guide propose de travailler concrètement sur tout le Pays Basque . En particulier, on appelle toutes les mairies et administrations du territoire à :

  • un comportement beaucoup plus  vertueux
  • un objectif commun de région exemplaire,  pilote dans ce domaine !  
  • Par exemple, prendre position sur les propositions  ci-dessous.
  • Et demander à nos élus de prendre position aux prochaines municipales.

36 propositions pour un développement durable

réduire les déplacements urbains polluants

  • Pousser nos élus à devenir plus avares des dépenses de prestige: par exemple, 100 km  de voies cyclables coûte certainement moins cher que  1 kilomètre de TGV
  • financer une piste de vélo le long du B.A.B. plutôt que co-financer la véloroute européenne
  • Si, comme l ‘affirme la ville de Bayonne, 50% des déplacements en ville sont inférieurs à 3 km, alors, que faisons-nous ? que font nos élus? en tirons-nous (eux et nous les usagers) les conséquences?
  • Dans chaque parking, remplacer  chaque année 2% ou plus  des places/ voitures par des places vélo
  • Obtenir des projets concrets sur le télétravail dans les mairies et des aides aux entreprises
  • Par exemple, l’ EPCI et les communes ont elles créé des téléconférences pour éviter les déplacements inutiles de leurs collaborateurs ou élus ?
  • Obtenir un plan de déploiement à 5 ans des bornes de recharge électrique des véhicules leurs implantations, etc. Pourquoi ne pas installer au moins une borne par villageQuel est le plan de stationnement (paiement, zone bleue, tarif résidentiel, etc) de chaque mairie permettant de dissuader progressivement les trajets AR des travailleurs?
  • Quel est le plan à moyen terme de transports en commun sur l’agglomération?
  • Pourquoi n ‘a t ‘on pas de grand parking de dégagement (500 places?) à chaque terminus du trambus?

réduire nos consommations d’énergie

  • Fin des éclairages lumineux décoratifs (sous le pont de Bayonne, on éclaire l’ Adour…)après 21 h
  • Fixer un objectif de réduction de la pollution lumineuse nocturne
  • Obtenir des engagements sur la baisse programmée des véhicules thermiques dans les mairies et l ‘EPCI.
  • Obtenir des engagements clairs sur le remplacement des éclairages publics par des LED (au rythme actuel, Bayonne aura fini dans 15 ans (en 2034 !)
  • Demander l ‘utilité des éclairages publics de nuit sur la voirie interdite aux piétons (ARITXAGUE, etc) (Pourquoi bd Aritxague est éclairé et pas l ‘autoroute? peut être parce que c ‘est une administration qui paie dans un cas, et une société privée dans l ‘autre???)
  • Encourager tous les commerces à éteindre tous les éclairages (sauf usage de sécurité) pendant leur fermeture.

améliorer la qualité de vie et le développement durable

  • Y a t ‘il un plan chiffré de qualité de l ‘air?
  • Y a t’il un objectif chiffré de réduction du bruit?
  • Que fait l ‘agglomération face à l’aciérie du Boucau et aux éventuels espaces classés Seveso 3?
  • Pourquoi s’ arrêter à l ‘ engagement “tout arbre abattu est remplace par un arbre planté? pourquoi pas 2 ou 3 ou plus?
  • verbalisation systématique des décharges sauvages (appliquer la politique anti crottes de chiens à tous les pollueurs )
  • Utiliser systématiquement du papier recyclable pour les éditions papier.
  • Utiliser le savoir faire des entreprises de l’ Estia pour lancer des projets innovants et plus ambitieux que des ruches ou des potagers.
  • Devenir pilote dans ce domaine : par exemple, appliquer en local les directives et les lois avant la date butée : glyphosate, lois sur l ‘alimentation dans les écoles (bio, circuits courts, etc)
  • Mise en place d’ indicateurs de consommation de l’ eau potable par habitant, et niveau de perte /fuite

autres sujets sur le développement durable

  • Une analyse détaillée des brochures des mairies montre une consommation de papier excessive. Par exemple, la brochure de la mairie de BAYONNE sur le développement durable pourrait être beaucoup plus sobre, et se limiter au seul développement durable
  • Quel est le projet de réduction énergétique dans chaque mairie et administration?Quel est le plan des services futurs du train Bayonne SJPP? Le trafic train a t’ il augmenté depuis sa remise en service ? Sinon, que propose t’on? Combien a t’on dépensé pour combien de passagers par jour?
  • Faut il subventionner différemment /rendre gratuites les navettes locales ou les navettes inter communes genre Trambus? En le finançant par des stationnements payants plus dissuasifs?
  • Comment le PLU intercommunal tiendra t’il compte du TRAMBUS pour les futurs parkings, les emplacements des grandes administrations et espaces de travail ?Demander la suppression de la distribution gratuite dans les boites à lettres des magazines périodiques des 4 administrations (la région, le département, l ‘agglomération, la ville, plus certains services de la ville) et de toutes les brochures thématiques (hors sécurité et tourisme, par exemple).
  • Multiplier les boites à livres dans tout le Pays BASQUE
  • Réfléchir à une filière locale “réparateurs”, (un “village des réparateurs”)
  • Réfléchir à la mise en place de points de collecte genre “Emmaüs” dans plusieurs sites du Pays Basque pour mieux donner /vendre pas cher à ceux qui en ont besoin. Eviter de jeter si “ça marche encore”Si nécessaire, utiliser l’ Eusko comme instrument vecteur de cette politique locale volontariste.
  • Pourquoi des immeubles de bureaux comme la cité administrative de Bayonne restent vides alors qu’ ils sont accessibles en transport en commun, , et sont remplacés par des immeubles de bureaux (médecins, etc) hors transports en commun (rond-points Bd ARITXAGUE)
  • Assistance, voire subventions aux associations locales ayant des projets concrets dans ce domaine.
Les commentaires sont fermés.