Anglet, ville résidentielle et sportive

  • par

Anglet est située entre Bayonne et Biarritz. Avec environ 40.000 habitants en hiver, et trois fois plus en été, cette ville sans vrai centre est indéfinissable. Même si chacun sait que c’est le A dans l’appellation du Boulevard du BAB. Anglet se trouve un peu coincée entre Bayonne( sous préfecture et fêtes)  et Biarritz ( « bling -bling, golf et retraités). Pour les résidents du BAB, ça se limite parfois à faire leurs courses au BAB2, unique centre commercial de l’agglomération. Anglet, la cité aux 7 clochers (paroisses) , n’a pas vraiment de centre-ville. Un peu basque, un peu gasconne, Angelu reste moins connue que ses deux voisines.

Origine d’ Anglet

Le nom d’ ANGLET apparaît dans les actes officiels vers la fin du XI ème siècle. Il se réfère à Angelu, ville des anges. Ce petit village est longtemps resté un hameau coincé entre Bayonne et Biarritz. Il longe le littoral sablonneux. Ses marins participèrent à la chasse à la baleine et contribuèrent par la suite à l’ essor commercial de Bayonne. Ils durent longtemps aussi assumer une fâcheuse réputation de naufrageurs.

Repères historiques

Au XVIII ème siècle, Eugénie de Montijo, cavalière émérite, multiplie ses promenades a travers les pins de la forêt de Chiberta. Pendant ce temps, son impérial époux soutenait l’ action de l’ abbé Cestac . Ce dernier a créé sur cette lande sableuse un refuge pour filles repenties. Et aussi un centre expérimental pour la modernisation de l’agriculture et l’amélioration des races bovines et porcines. Au Refuge, il fondera l’ordre des Servantes de Marie, et des Bernardines. Toujours présentes, elles prient encore dans leur chapelle située à côté de l’actuel Refuge.

Edifice du XVI ème siècle qui se caractérise par un clocher trinitaire souletin datant de la restauration. Intérieur typique des églises labourdines aves ses galeries à balustres des XVII ème et XVIII ème siècles. Cette église (Saint-Léon), fait face à l’Hôtel de Ville avec son patio central.

LA LÉGENDE DE LA CHAMBRE D’AMOUR

Située au creux de la falaise qui domine]’ esplanade de la Chambre d’Amour, la grotte abrita les amours fatales et contrariés de Oura et Hedera (la belle). La légende veut qu’à la fin du XVII ème siècle, les amoureux se soient tout à leur passion attardés en ces lieux et laissés surprendre par la marée montante. Ils y périrent noyés.

Les plages

Les plages font la renommée d’ ANGLET. Elles ont acquis la réputation d’être la Californie en Europe grâce a leurs activités sportives:

  • surf,
  • windsurf,
  • morey-boogie,
  • etc …

Du nord (embouchure de la barre) au sud (plages de Biarritz) on trouvera successivement les plages principale suivantes :

  • la Barre,
  • les Cavaliers,
  • l’Océan,
  • la Madrague,
  • les Corsaires,
  • Fontaine Laborde
  • et finalement la Chambre d’ amour mentionnée précédemment.

Anglet pratique

.

Anglet, une petite Californie

Pour les touristes et vacanciers, c’est une petite Californie, avec ses 11 plages dédiées à l’Océan et au surf. En effet, elle offre tous  les sports autour de l’eau aux visiteurs. La ville annonce « sea, surf and sun ». Le reste de l’année, la ville perd en partie son intérêt, entre centres commerciaux et villas et résidences de retraités. Mais a fort bien réussi sa reconversion dans une offre culturelle aussi importante que celle de Biarritz et BAYONNE.

Chiberta accueille les plus belles villas de la Côte basque. Malheureusement le bois parti en fumée à 50% lors de l ‘incendie de l ‘été 2020.

Anglet des contrastes

 Mais on y trouve quand même, à côté des villas très chic, des quartiers populaires, des salles de cinéma et de spectacle. On y trouve aussi bien des établissements de thalassothérapie que des industries de pointe dans l’aéronautique. C’est la ville des contraste, avec un port de plaisance  et une partie de l’aéroport international. Ou bien, autant dire qu’on y fait du surf à deux kilOmètres seulement de la patinoire?0 LA PLAGE DE la BARRE. Bref, Anglet est impossible à classer dans une seule catégorie.

Plaisance et thalasso

La commune longe l’ Adour, sur lequel est aménagé le port de plaisance du Brise-Lame. Il accueille un nombre important de bateaux. L’hébergement se développera partout également.

Dernière curiosité, il n’a toujours pas de parking payant (contrairement à ses voisines). Mais les zones bleues imposent l ‘usage du disque horaire.

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *