De Biarritz, partir déjeuner en Espagne

publié dans : articles divers, gastronomie | 2

Les cidreries du Pays Basque

Les cidreries, c’est la folie , surtout de Janvier à Avril. Elles ont fleuri partout au Pays basque, aux abords des villages où l’on presse toujours des tonnes de pommes. Le cidre basque est peu sucré, un peu âpre et ne fait presque pas de bulles. Le cadre de la cidrerie, un simple hangar de ferme, reste rustique. On se rassemble autour de simples tables de bois rectangulaires, le plus souvent sans nappe, de 6 à 12 personnes.
Après une omelette au bacalao gargantuesque, ne pas demander le dessert; la grillade de bœuf et le fromage de brebis arrivent entre temps. On va au tonneau tirer le cidre, recueilli au vol dans un verre à large ouver­ture. Ce qui permet de contrôler indirectement son niveau d’ alcoolémie).

Ma cidrerie préférée se trouve à Lesaka. (Sagardia Kasino; Plaza Zaharra, Ote Kalea, 23, 31770 Lesaka, Navarre, Espagne). Je dois vous donner une dizaine d’ autres adresses pour la fin 2019! Comme ça tout ira bien en début 2020…

Les tapas espagnoles et pintxos basques

La mode des tapas a depuis plus de 30 ans débor­dé les frontières de l ‘Espagne. Et en tous les cas le grand Sud-Ouest de la France, y compris ses représentants dans toute la France a repris à son compte cette tradition. Ci dessous mon livre de chevet (éditions Tikal), il comporte près de 80 recettes de tapas et pintxos.

l’une de mes tapas préférées

Cette appellation de tapas provient d’une coutume anda­louse. Il y a très longtemps, on recouvrait (tapar) les “catavinos” de Jérès de rondelles de chorizos ou de jambon pour préserver tout l’arôme du vin avant le service. (les mauvaises langues à Madrid m ‘expliquaient que c’ était à cause des mouches en Andalousie !)

Quant au Jeres, demandez au garçon un fino (Tio Pepe ou la Quinta) ,ou une manzanilla, plus sec.

Depuis le petit couvercle a fait son chemin, s’est retrouvé sur les plateaux, peaufinant et diversifiant sa présentation. Et souvent même, disparu. Le rituel des tapas (tapeo) compte un nombre d’adeptes grandissant, peut-être à cause de son côté convivial, communautaire et festif.
On mange certes, souvent bien, mais aussi on palabre entre amis, et bien sur on boit un verre. A San Sebastian (dans le casco viejo), à Madrid (Calle de la Cruz), Barcelone (Carrer Santa Ana) et ailleurs aussi, une rue ou une place semble dédiée à cette tradition, et c ‘est tant mieux.

Mais attention, au Pays Basque, on ignore les tapas, et on ne connait que les pintxos. Les lecteurs et lectrices trouveront de nombreuses recettes à la librairie Elkar.

Les ventas

Une autre idée est d ‘aller dans une venta. Bonnes adresses, cliquez sur “ventas”.

2 Responses

  1. Mélina
    |
    J'aime me promener sur votre blog. un bel univers agréable. Blog intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon blog récent. A bientôt.
    • norbert
      |
      Merci Melina.