Je vous propose de découvrir la Costa Vasca, cette côte qui borde l’ Atlantique vers l’ouest. Pour cela, franchissez la frontière et passez vers Irun, soit par la route via Béhobie, soit par l ‘autoroute (première sortie après la frontière). Toutefois, tout visiter en une seule journée semble impossible. Passez une journée à SAN SEBASTIAN ( Donostia) , après avoir garé votre voiture, continuez à pied. Une autre journée pout se consacrer aux autres villages de la côte, vous pouvez aussi dormir à Zarauz ou Getaria.

Irun et Fontarrabie

C’est à partir de la baie de Txingudi (côté est), que l’on s’engagera sur la Côte de Gi­puzkoa et ses 50 premiers kilomètres .

Irun et Hondarribia, abritent de véritables trésors historiques qui leur donnent un charme spécial et invitent à la promenade dans ses rues empier­rées et ses édifices singuliers. La région se caractérise par ses magnifiques paysages, sa  gastronomie et sa culture. Le musée romain Oiasso de Irun est l’un de ses référents culturels. Pour les plus fortunés, allez dormir au parador de Hondarribia(Fontarabie) en bordure de la Bidasoa, avec une vue magnifique.

Pasaia

La baie de Pasaia  (Pasajes) se définit par son site portuaire. Il a en effet vu passer Lafayette lors de son premier voyage de libération vers l’ Amérique du Nord. Aujourd’hui ses monuments, sa gastronomie et ses chantiers navals sont de bonnes raisons touristiques pour faire un stop. En effet, c’ est là que se trouvait le principal port baleinier d’Europe. Le touriste effectue une visite in­contournable de ses deux centres anciens pittoresques. Mais  il ne peut ignorer Albaola, la Facto­ria Maritime Basque, où se poursuit en ce moment-même, la construction spectaculaire de la réplique du ba­leinier San Juan, également construit à Pasaia.  Son original, il ya plus de 400 ans,  fit naufrage sur les côtes canadiennes.

Donostia

Saint-Sébastien, enchantera le visiteur par sa ville ancienne, sa plage (la concha) et les immeubles élégants qui la dominent. Et aussi, de magnifiques salles de concert, le Victoria Eugenia et le Kursaal, dont la rubrique spectacles de Biarritz-guide parle à intervalles réguliers.

Il est donc normal que cette ville ait été nommée  “Capitale Eu­ropéenne de la culture” en 2016.

Orion  Zarauz et Getaria


En poursuivant sur la côte on visitera Orio, lieu pittoresque où dégus­ter un savoureux poisson cuit à la
braise. Zarautz quant à elle, desti­nation touristique par excellence est connue pour sa plage.  Hôtels et restaurants à proximité. Son étendue de plusieurs kilomètres est l’une des plus emblématiques et vastes du littoral basque et reconnue en tant que ber­ceau du surf. Un peu plus loin,  Getaria,  village de pêcheur, est célèbre pour son vin blanc, le « txakoli » et ses enfants célèbres, Cristobal Balenciaga et Juan Sebastian Elcano. On visitera le musée Balenciaga, et on prendra une photo du monument en hommage à  l’expédition du navigateur SEBASTIAN EL CANO. Certains d’ entre eux sont du Pays Basque Français.

Le Geoparc mondial et ses villages

La route du Flysch sur le territoire du Géoparc mondial de l’Unesco de la Côte basque est l’occasion de
découvrir des paysages d’excep­tion et quelques uns des chapitres les plus importants de l’Histoire de
la Terre. Il inclut les communes de Zumaia, Deba et Mutriku (Motriko), qui méritent aussi un arrêt au centre d’interprétation historique.

 

Information à travers le département du tourisme de Euskadi