Après avoir parcouru la côte, consacrez un peu de temps à découvrir le Labourd intérieur. Il est constitué d ‘une quinzaine de villages typiques, parmi une petite cinquantaine.

Comment découvrir le Labourd intérieur.

Tout d’abord, il faut un véhicule , auto ou petite moto. Et, sans doute, un GPS ou une bonne carte.

Ensuite, se fixer des priorités et ne pas forcer, pour profiter du paysage, de la découverte inattendue, et pourquoi pas de la gastronomie au coin d’ une petite rue. Par exemple, dans les priorités, il faut s’ arrêter à Sare et Ainhoa, deux des “plus beaux villages de France”. Juste après, allez visiter la villa Arnaga à Cambo-les-Bains, Espelette et Itxassou, et les grottes d ‘ ISTURITZ ET OXOCELHAYA.  Et ensuite, en fonction de votre temps, continuez votre découverte, le nez au vent.

Une première liste des villages du Labourd intérieur

La liste des villages qui méritent une visite, ou au moins un détour, est la suivante :

Et n ‘oubliez pas SAINT martin d’ ARBEROUE, qui abrite les grottes d ‘Isturitz.

Enfin deux sites que j ‘apprécie, Lahonce pour son abbaye,et Mouguerre.  Son site surélevé (La Croix de Mouguerre) offre un panorama remarquable sur les Pyrénées, la mer, les villages de la côte, l ‘aéroport de Biarritz).

Une tactique de visite des villages du Labourd intérieur

Une autre tactique de visite consiste à alterner les visites du Labourd et celles des provinces voisines. Par exemple, après Arnaga à CAMBO, continuez la route vers l’ Espagne, jusque vers BAIGORRI. Ou bien, visitez Lahonce en Labourd, continuez en Basse Navarre à Bidache, et terminez dans les Landes à l’ Abbaye de Sorde .Les distances ne sont jamais considérables  dans ce territoire grand comme un demi-département. Vous apprécierez mieux, par exemple, les différences  d’architectures entre les provinces.