la mante à boeufs, produit symbole basque

publié dans : articles divers | 0

Savez vous que la nappe de restaurant basque où vous avez dîné hier soir descend très probablement de la mante à boeufs ? Si elle était à rayures de différentes couleurs dans le sens de la longueur, c’ est le cas. Et ce symbole basque a toute une histoire .

la mante à boeufs, en lin puis en coton

La mante à boeufs, cette belle pièce de lin épais, tissée de bandes de couleur, protégeait autrefois des mouches et des taons le dos des bœufs de labour. On voit ici et là des cartes postales d ‘un attelage de 2 boeufs recouverts de la mante. La mante à bœufs, à l’époque en lin, est à l’origine du linge basque. le lin était cultivé, filé et tissé sur place, selon des procédés artisanaux.

Aujourd’hui, la vogue du retour à la tradi­tion remet le linge basque au goût du jour. Pourtant, depuis que
le coton a supplanté le lin, le linge n’a plus de basque que les rayures! Sur les tables, et dans le décor de la maison, la présence de ce linge blanc, rythmé de bandes colorées, renforce le sentiment d’ identité basque.

les rayures

Quant aux rayures, on doit en trouver normalement sept, le symbole des sept provinces du Pays BASQUE. Chaque ferme avait son motif particulier, ce qui permettait d’identifier ses boeufs plus facilement. L ‘ ancêtre du collier de chien, en quelque sorte!

Niveaux de prix des nappes artisanales en “toiles de boeufs”

Différents marchands de produits typiques nous ont donné l ‘information suivante.

En coton normal : une nappe de environ 1,40 m * 2 mètres coûte moins de 25 € si elle provient de Chine, 35 à 50 € si elle provient du Portugal et un peu plus si sa production est locale. On trouve de nombreux artisans de qualité (voir ma page “shopping“).

On peut trouver aussi dans les villages typiques des nappes traitées (enduites, etc) pour environ 15 à 25 € le mètre. Parlez en à Brigitte, la femme du Président Français, elle emmène ses copines faire du shopping à l’occasion du G7 . On en trouve aussi, par exemple , dans Bayonne (Berrogain, Jean-Vier, etc), à Biarritz, Ascain (Lartigue 1901), Saint-Jean.