Musée Basque, site touristique

« Celui qui entre Ici est chez lui. »

Le Musée Basque, une institution de ce pays

Avec près de 2 000 objets répartis dans une vingtaine de salles thématiques, le Musée Basque et de l’histoire de Bayonne est le seul musée ethnographique consacré à la culture basque en France. Venez découvrir le fonctionnement de la société basque à l’aube des grands bouleversements du monde moderne, la richesse de l’histoire et de la culture locale. Redécouvrez Bayonne, port maritime et fluvial confluent des cultures basque, gasconne et juive. Installé depuis 1924 dans une demeure bourgeoise du 17ème siècle, la Maison Dagourette, le musée vous propose des visites guidées et une boutique pleine d’idées cadeaux.

Un monument historique en lui seul

Le musée a été privé de son exposition permanente durant  douze ans. La rénovation du bâtiment, maison de négociant, ancien couvent, hôpital et entrepôt construit au XVIIe siècle, a constitué un véritable tour de force.

La bâtisse déclarée monument historique en 1991, les travaux de restauration ont dû tenir compte des exigences de la Direction du Patrimoine ainsi que de la volonté d’en faire un musée du XXI’ siècle. Ceci a été rendu possible grâce aux efforts conjugués de l’architecte des Monuments Historiques, des architectes muséographes, de la Ville de Bayonne et de la conservation du musée. C’est donc un musée qui conjugue architecture ancienne et muséographie contemporaine qui a ouvert ses portes le 23 juin 2001

La maison Dagourette héberge le Musée Basque

Le musée basque et de l’Histoire de Bayonne est situé dans les murs d’enceinte d’une ancienne maison édifiée avec ses entrepôts portuaires à la fin du XVIe siècle. Le bâtiment possédait une façade majestueuse aux belles fenêtres à meneaux donnant sur le quai.

Après avoir appartenu à un riche négociant, l’édifice abrite le couvent des Visitandines au XVIIe siècle. Puis l’hôpital de la ville s’y installera jusqu’au second empire. Par la suite, plusieurs familles se succèdent dans cette grande bâtisse.

Fin XIXe, le congrès de la tradition basque qui se tient à Saint-Jean-de-Luz exprime sa volonté de créer un musée réservé à la culture locale. L’idée va faire son chemin.

En 1922, le conseil municipal de la ville de Bayonne demande à la Société des Sciences, Lettres, Arts et Études Régionales de réfléchir à la future identité et à la gestion propre d »’un musée basque et de la tradition bayonnaise » Les membres de cet organisme s’y emploient d’une manière si sérieuse que le projet est rapidement adopté. En 1924, le musée s’ouvre au public.

Trente ans plus tard, le Musée Basque devient propriété de la ville de Bayonne. C’est alors le seul lieu d’exposition consacré à la culture basque ayant reçu l’aval de la direction des musées de France. Sa collection est alors de 20.000 objets et de 50.000 supports iconographiques.

Pendant 25 ans, les gens se pressent pour découvrir les caractéristiques culturelles des sept provinces basques.

Au début des années 1980, ce joyau de l’art populaire accueillait  60.000 visiteurs par an. Pourtant la construction commence à souffrir de son âge. Il existe néanmoins une véritable dynamique autour de ce lieu qui est aussi un formidable outil de travail pour les chercheurs et les enfants.

En 1988, Argitu, un service administratif est créé. Il remplit trois missions: l’ouverture d’ateliers pédagogiques pour les jeunes, la formation des enseignants et des documentalistes et la création d’outils pédagogiques.

La Société des amis du Musée continue à publier son bulletin dont la première édition date de 1924. La plus belle vitrine de la culture basque tourne désormais le dos à ces années euphoriques. Le 1 er juin 1989, le musée ferme ses portes car la sécurité à l’intérieur de l’établissement n’est plus conforme aux normes en vigueur.

La maison Dagourette ne réouvrira au public que le 23 juin 2001 après 13 années d’impatience, d’imbroglio administratif et de tractations.

.

Un « musée de société »

Ses vastes salles exposent plus de 2000 objets. Ils illustrent des thèmes tels que le monde agro-pastoral, la maison basque, Ies activités fluviales et maritimes. Mais aussi l’artisanat, les coutumes, l’histoire et la littérature régionales, les jeux, etc. Le service éducatif dispose d’une salle destinée au travail avec les jeunes.

Une particularité de ce « musée de société », provient du choix d’œuvres d’art. De même, la participation d’artistes contemporains illustre les différentes facettes de la culture basque. En 1924, des peintres comme G. de la Pena ou Arrue  collaborent avec le conservateur. Aujourd’hui, le musée compte avec les apports d’artistes tels que Basterretxea,  Oteiza ou Etxebarria. Ce qui confirme que que le peuple basque, riche de son histoire, se tourne résolument vers l’avenir.

Les réserves sont riches de 20 000 objets, 30 000 livres et des dizaines de milliers de pièces iconographiques.

Musée Basque pratique

  •  Le « Musée Basque et de l’Histoire de Bayonne » dépend maintenant de l’ Intercommunalité.
  • Ouvert toute l’année, sauf lundi et jours fériés.
  • De juin à septembre, de 10h à 18h30; d’octobre à mars, de 10h30 à 18h.
  • En juillet et août, ouvert tous les jours de 10h à 18h30, nocturne le jeudi de 18h30 à 20h30.
  • Entrée gratuite le premier dimanche de chaque mois.
  • Visites guidées, ateliers culturels, ateliers éducatifs. bibliothèque.
  • 37 Quai des Corsaires,
  • 64100 BAYONNE
  • Téléphone 05 59 4661 90
  • musee-basque@ville-bayonne.fr
  • www.musee-basque.com
  • Parking à proximité : parking des Allées Boufflers le long de l’Adour.
  • NB : l’ ancien conservateur, Mr Olivier Ribeton , a pris sa retraite; Mme Sabine Cazenave a pris sa suite.

Laisser un commentaire