Home » identité Basque » les sept provinces basques : zazpiak bat

les sept provinces basques : zazpiak bat

publié dans identité Basque

Les sept provinces basques ou « zazpiak bat » ? En effet, la devise du Pays basque signifie: « les Sept font un ».

identité basque

La langue constitue un trait d’union entre les sept provinces basques, qui ont chacune leur caractère. Le Pays basque – « Euskal Herria » ou « Eskual Herria » – une com­munauté linguistique qui réunit sept provinces françaises et espagnoles. Bordé par la façade atlantique du golfe de Gascogne (ou golfe de Biscaye), ce pays s’étend de part et d’autre de la frontière naturelle que forme la chaîne des Pyrénées.

Quatre et trois

Le Gipuzcoa – ou Guipuzcoa – (capitale Saint-Sébastien – « Donostia »), la Viscaye – ou Biscaye – (Bilbao), l’Alava (Vitoria), la Navarre (Pampelune – « Pamplona ») se trouvent sur le territoire espagnol. En sur­face, ces quatre provinces représentent de loin la partie la plus importante du Pays basque.

De l’autre côté se trouvent le Labourd – Lapurdi – (chef-lieu Bayonne), la Basse-Navarre (Saint-Jean-Pied-de-Port) et la Soule – Zuberoa -(Mauléon-Licharre).

Les trois provinces françaises sont mitoyennes avec le Béarn et la Gascogne. L’Adour sépare le Pays basque des Landes de Gascogne. Un peu plus loin, le col de la Pierre-Saint-Martin, dominé par le pic d’Anie, marque la limite avec l’Espagne et le Béarn. L’usage, déterminé par le passage des troupeaux, a établi ses propres frontières.  Là où la géographie ne les avait pas imposées.

Très diversifiées par leur relief et leur climat, les sept provinces basques partagent un patrimoine culturel, social et lin­guistique commun, ainsi qu’un certain art de vivre.

Un seul groupe ethnique

Sabino Arana Goiri (voir les « basques célèbres »), fondE le Parti nationaliste basque. Il préconise l’ indépendance des sept provinces, désignées par le néo­logisme « Euskadi ». La notion contestable de « race basque » sur laquelle il s’appuyait, traduit ses tendances autonomistes.

Cette théorie raciale ne correspond à aucune réalité objective.  La prédominance de quelques caracté­ristiques physiques et sanguines, en dépit des flux migratoires, ne peut être considérée comme concluante.

Ce qui cimente l’identité basque,  l »‘eskuara », cette langue mystérieuse qui compose l’héritage commun de tous ses habitants. Vous pouvez aussi apprendre quelques mots; cliquez sur  « apprendre le basque« .

Ou bien cliquez également sur « l’ identité basque« .

Les commentaires sont fermés.