Bidarray est un petit village (moins de 700 habitants) à environ 20 km de Bayonne. Très connu des sportifs , il a cependant de nombreux atouts culturels , témoins d’ un temps ancien. Par exemple le Pont dit « Romain » du 14 ème siècle, à proximité du Pont Noblia.

EGLISE DE L’ASSOMPTION

Bidarray a fait partie des possessions de l’abbaye de Roncevaux. L’édifice actuel se trouve sur l’emplacement de l’ancienne chapelle romane, dépendance d’un prieuré de Roncevaux. Elle remonte au XII ème siècle comme en témoignent ses bases en grès rouge du pays. Son portail, le choeur, et le chevet à arcatures furent remaniés en 1625 par l’allongement de la nef, la construction du transept et du clo­cher-pignon. C’est certainement de toute la Basse-Navarre l’église qui donne le mieux l’idée d’un art roman élaboré. A l’intérieur de beaux murs roses ont été dégagés. Le parvis est pavé aux armes de Roncevaux et veille sur un cimetière aux stèles discoï­dales.

RÉSERVE NATURELLE DU POTTOK A BIDARRAY

Le petit cheval qui vit en liberté sur les montagnes basques fait partie intégrante du paysage et du patrimoine. Michel Laforêt a créé une Association pour la Défense et
la Protection du Pottok. On peut, en saison, visiter la Maison du Pottok (Pottoka Etxéa), exposition, projection de films, circuit pédestre sur la réserve (durée: 1 heure). Outre les pottok, vous y verrez les chèvres des Pyrénées, en voie de disparition, des vaches préhistoriques de Highlands.

Pour visiter, téléphoner au 05 59 24 35 46.

2 visites par jour: 10 et 16 heures.

LA LÉGENDE DU SAINT QUI SUE

Jadis, une jeune fille s’était égarée dans la montagne. On ne retrouva d’elle que sa chevelure. Des années durant, à la nuit, la montagne ré­sonnait d’une voix qui criait:  » Attends, attends!  » et ce, jusqu’à ce que les gens des alentours vissent une lumière pénétrer dans une grot­te. Curieux, ceux-ci se décidèrent à y rentrer à leur tour; ils y découvri­rent la jeune fille statufiée. De ce jour, les cris cessèrent. Pour voir la grotte, prendre le GR 10 à Bidarray en montant vers l’Art­zamendi, passer par le lieu-dit Harpeko-Saindua, un sentier accède à la grotte, lieu de croyance. L’eau ruisselle sur une stalagmite en vague forme de torse humain qui se dresse dans la semi-obscurité de cette grotte, on lui prête des propriétés curatives pour les maladies de peau.

Les sports nautiques

On trouve plusieurs propositions de sports nautiques à Bidarray et dans les environs : canoe, kayak, rafting, etc.

OFFICE de TOURISME


Chemin de l’église
64780 BIDARRAY

Téléphone +33 5 59 37 74 60